Projet issu des consultations menées par la Ville depuis 2015 pour penser une politique parisienne d’accueil des migrants, la Maison des réfugiés a ouvert ses portes en juin 2019 dans le 14e.

L’installation dans le vaste hall de l’ancien garage Citroën au 50, boulevard Jourdan est temporaire (jusqu’en décembre 2022), en attendant sa localisation définitive dans le 19e, place des Fêtes. Sa vocation est de participer à l’information et à la mise en réseau des acteurs (citoyens engagés, associatifs, institutionnels) et des migrants dans le domaine de l’intégration sociale et professionnelle.

Le lieu est porté par Emmaüs solidarité et Singa (ONG active dans l’inclusion économique et l’hébergement citoyen). Le long comptoir du « café-laverie » fait office d’accueil permanent du public et intègre la bibliothèque fournie en ouvrages de plusieurs langues. La cuisine est partagée avec des personnes hébergées en hôtel proche par le Samu social. Espace de coworking, scène et gradins complètent l’équipement. Quatre salariés et deux stagiaires veillent au fonctionnement du lieu, dont Sophie Haberbüsch-Sueur, sa responsable.

Chaque semaine, 25 associations y déroulent leurs activités auprès des migrants, primo-arrivants, demandeurs d’asiles ou réfugiés statutaires. L’apprentissage du français est une priorité pour nombre d’entre eux. Des partenaires assurent un accompagnement individualisé, qu’il soit social ou d’ordre psychologique, d’autres un accompagnement pour l’insertion professionnelle. Des ateliers spécifiques sont organisés pour les femmes : boxe, français, arts plastiques, colloque sur les études supérieures…

Outre ces volets, place est faite à « la citoyenneté par la culture, le sport et les rencontres », avec des participations mixtes parisiens et réfugiés. Ces activités ont été ralenties par la situation sanitaire, mais la reprise s’organise : jeux de société, dessin, céramique, ateliers nutritionnels, club de lecture… Anthropologue de formation, Sophie Haberbüsch-Sueur porte une attention particulière aux rencontres interculturelles. « Les échanges créent du lien : ça change tout pour ce public qui, pour la plupart, n’a pas choisi de venir », dit-elle. Ainsi, invitation est lancée aux tricoteuses, brodeuses, débutantes ou créatives expertes… pour relancer un atelier couture et contribuer à cette expérimentation « d’établissement bienveillant », selon ses mots.

Françoise Cochet

Ouverture du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30, de 9h à 22h et de 10h à 18h le WE pour les partenaires.

Tél. 01 77 37 71 54  et www.maisondesrefugies.paris

Légende  photo: Devenir citoyen solidaire en participant aux ateliers (gratuits) de la Maison des réfugiés : céramique (mercredi 15h-17h), conversation anglaise (jeudi 10h-12 h), yoga pour les femmes (mercredi 10h30-11h30).