Deux articles offerts

La lutte des Yanomami

Une exposition du 14e à voir sur votre ordinateur

Claudia Andujar nous offre à voir une remarquable exposition photos à la Fondation Cartier. Elle est exceptionnelle à deux titres: celui de l’approche anthropologique qu’elle apporte sur la culture des Yanomami et celui de la qualité technique et artistique de son art.

Le peuple yanomami est promis à une disparition certaine si les « grands » de ce monde n’y prennent garde et ne font pas tout pour maintenir cette culture ancestrale si éloignée de notre monde consumériste.

Le peuple yanomami, une tribu Amérindienne, est encore composé de 36.000 personnes et vit dans la forêt amazonienne brésilienne, à la limite du Venezuela. Son nom veut dire littéralement « les êtres humains ». C’est un des derniers groupes humains chasseurs, cueilleurs. La forêt est leur domaine, ils en vivent et en sont totalement dépendants. Or le gouvernement brésilien sans scrupules veut annexer leur territoire riche en métaux précieux pour en faire un site d’orpaillage.

Quelques farouches résistants, dont Claudia Andujar, photographe, et Davi Kopenawa, chef de tribu, défendent bec et ongles la pérennité du peuple Yanomami dans une lutte médiatique pour alerter le monde sur sa possible disparition sacrifiée sur l’autel de la cupidité.

L’art pratiqué par Claudia Andujar est tout aussi exceptionnel, elle parvient à faire passer les plus grandes émotions, loin de l’idée de voyeurisme exotique grâce à sa technique et sa vision profondément humaniste des Yanomami.

L’exposition, prévue jusqu’au 10 mai 2020, est visible en mode virtuel (fondationcartier.com) en restant bien chez soi comme il nous est demandé !

Chantal Bauchetet


La Générale s’installe au conservatoire

Un lieu d’expérimentation pour des projets innovants

Née en 2005, dans le quartier Belleville, La Générale, association coopérative artistique, politique et sociale migre deux ans plus tard dans le 11e , puis, fin  2019, elle s’installe dans les anciens locaux du conservatoire de musique du 14e, mitoyens de la Mairie annexe. L’espace, en grande partie enterré, pose des sérieux problèmes d’étanchéité par fortes précipitations mais des travaux sont prévus pour y remédier. Il se compose d’un auditorium qui sera reconfiguré pour mieux s’adapter aux besoins des résidents (non logés) et à l’accueil du public ainsi que de six salles de travail. La  Générale loue les locaux à la Mairie pour cinq ans sous une convention d’occupation du domaine public. L’association emploie deux salariés : un administrateur et une chargée de communication. Son fonctionnement est porté par une quinzaine de personnes, tous bénévoles, venant d’horizons très différents : infirmières, cuisiniers, professeurs de mathématiques, graphistes…. L’idée est d’accueillir gratuitement des projets en résidences de travail, courtes ou longues, dans toutes les disciplines avec comme axe principal : l’expérimental. Par exemple Juliette Nier a créé une performance à l’aide d’objets manipulés “A propos de ce qui se passe”, Rozenn Biardeau prépare un spectacle à partir du thème du joueur de flûte de Hamelin à destination du jeune public ou l’Atelier d’écologie politique francilien a organisé un débat sur une journée “Qu’est-ce qui nous empêche d’agir ”. Le collectif « p-node » qui travaille sur la radio et les podcasts est en résidence pour deux ou trois ans. De nouveaux appels à résidence seront prochainement lancés. Le financement de La Générale est assuré par le Conseil Régional d’Ile de France et elle a aussi la possibilité de louer ses espaces pour des séminaires, tournages, ateliers ….. Des transformations du lieu sont également prévues comme  la création d’une cuisine pour la restauration du midi ainsi que l’aménagement du jardin situé en surface qui sera financé par le budget participatif . L’association a le projet d’en faire un espace végétal de sensibilisation dans les domaines de la biodiversité  et de l’agriculture urbaine avec l’organisation de cours et d’ateliers pour le public. La Générale est un lieu de travail et n’est ouverte au public que ponctuellement lors de la tenue de concerts, d’évènements, performances, débats… . 

Arnaud Boland

Le programme des activités de La Générale est disponible sur son site internet : https://www.lagenerale.fr ou sur sa page Facebook : La Générale Nord-Est.

Pour tout savoir sur nos événements