Une instance populaire autonome

Les Conseils citoyens ont été créés en 2014 dans le cadre de la loi Lamy. C’est un espace de libre expression et de participation citoyenne du Quartier Politique de la Ville (QPV) ; il ne se substitue pas au conseil de quartier mais s’intéresse uniquement au secteur du QPV du 14e. À Paris, il en existe dans chaque QPV.

Le CC14, opérationnel depuis 2016, a pour vocation d’intervenir sur le quartier Didot/Porte-de-Vanves en mobilisant ceux qui sont le plus éloignés des processus traditionnels de participation, personnes âgées ou isolées, familles monoparentales, habitants défavorisés et jeunes du quartier. Il devrait comporter 2/3 d’habitants pour 1/3 de représentants d’associations. Ce ratio est encore difficile à atteindre. Un noyau fidèle de participants du groupe moteur continue de mobiliser les habitants et contribue à le faire connaître.

Une réunion plénière se déroule chaque mois de 18h30 à 20h dans les locaux du lycée François-Villon, chacun est invité à y participer. Un animateur « Optima » (animateur de lien social en charge des conseils citoyens) centralise et transmet les informations. Les participants débattent de sujets de différentes natures en fonction des actualités ou problèmes du quartier.

Après une mise en route aidée par l’équipe de développement local, hébergé dans les locaux de Casdal14, le CC14 fonctionne désormais de façon autonome. Il participe à de nombreuses réunions comme celles du comité de pilotage de la politique de la ville ou du fonds de participation des habitants. Ce dernier statue sur la pertinence de projets portés par les habitants et contribue à leur financement. Récemment, deux projets se sont vu attribuer chacun 800€  pour leur développement ; le 27 octobre au stade Elisabeth, un événement hommage est organisé pour un jeune du quartier décédé après une agression. Lors de l’interview de Chris (l’un de ses amis organisateurs), celui-ci nous a confié « plutôt que de répondre à la violence par la violence, on a choisi un hommage festif que l’on espère pouvoir reproduire pour faire réfléchir les plus jeunes sur la violence et comment on peut faire autrement ». L’autre projet concerne la végétalisation de la rue Paradol avec mise en place d’ateliers de sensibilisation à la nature pour les enfants.

Le CC14 est invité aux réunions d’informations et aux groupes de travail de la mairie du 14e. D’une manière générale il participe aux prises de décision sur les programmes d’actions, accompagne les projets, dialogue, échange sur tous les sujets d’importance pour le quartier (éducation, emploi, santé, loisirs, logement, transports, sécurité…). Il est également sollicité sur des avis intéressant les habitants tels que la réouverture du centre Maurice-Noguès dont la nouvelle directrice, partie prenante de l’activité du quartier, est venue parler des orientations futures. Il participe régulièrement aux activités du Comité Paradol*. Une forte demande des habitants concerne le logement ; le CC14 en tant que tel ne peut y répondre mais il invite régulièrement les bailleurs sociaux intervenant sur le secteur pour tenter de trouver des solutions. Une déléguée du préfet de Paris est régulièrement présente pour entendre les questions de sécurité et y répondre. 

Réalisations : où en sommes nous cinq ans plus tard ?

Un projet de réaménagement de la Porte-de-Vanves présenté et retenu au budget participatif a été financé à hauteur de 70000 €.  Il consiste en l’installation de portiques modulables destinés à recevoir de l’information, être support d’expositions temporaires, voire permettre des projections cinématographiques. L’inauguration devrait intervenir en novembre.

Un autre projet concerne la signalétique du quartier pour faire connaître les lieux méconnus. Des balades exploratoires ont précédé ce projet.

Le CC14 a mis en place une permanence chaque vendredi de 15h à 17h à la Maison du Projet, 3 avenue de la Porte-de-Vanves dans les locaux de Paris Habitat. Elle est destinée à être un lieu de rencontres et informations.

Le CC14 édite un bulletin bimestriel d’informations intitulé  De porte à porte, de Vanves à Didot édité à 2000 exemplaires ; il relaie pour l’essentiel les actualités du quartier. Une rubrique est dévolue aux Conseils de la vie lycéenne et collégienne du lycée François-Villon. Chaque numéro mettra en valeur une association ou une personne « remarquable » du quartier. Son objectif est de relayer les actions entreprises sur le quartier. L’idée première est de dépasser les questions qui fâchent comme celles intéressant la sécurité, pour valoriser le quartier et ses habitants. Le bulletin est distribué par les membres du CC14 dans les boites à lettres du quartier après accord des bailleurs sociaux.

À l’occasion des manifestations comme le forum des associations, le CC14 cherche à se faire mieux connaître en allant à la rencontre des habitants. 

Chantal Bauchetet

* Le comité Paradol est un regroupement local des associations du quartier, qui organise quatre fois par an des événements collectifs