Ce n°120 de votre journal fête un anniversaire dont nous pouvons être fiers : 30 ans, pour un journal fait par des habitants bénévoles, qui donnent leur énergie pour publier chaque trimestre informations et débats de qualité sur la vie des divers quartiers de l’arrondissement, c’est une chose remarquable ! Merci à toutes celles et ceux qui y ont contribué depuis tout ce temps. Un journal papier indépendant sans publicité, ni subvention, dont le modèle économique repose entièrement sur ses lecteurs, c’est un pari tenu. Votre fidélité est un encouragement pour continuer.

Le sommaire de ce numéro reflète les mêmes problématiques qu’il y a 30 ans – mises au goût du jour : la bicyclette a remplacé la voiture dans les préoccupations, et les conseils de quartier (renouvelés en ce mois d’octobre) sont dotés d’une nouvelle charte de fonctionnement ; la circulation automobile elle-même est plus fluide et on peut éteindre des feux rouges…

La vie associative évolue avec les problèmes des habitants eux-mêmes : les ateliers solidaires, repair-cafés, Carillon et autre Lulus se sont beaucoup développés depuis quelques années, mais les questions de logement et de solidarité, d’accueil de l’étranger, les initiatives dans la vie scolaire sont toujours aussi présentes dans nos pages.
Les problèmes d’urbanisme, d’aménagement dans les quartiers sont récurrents. La prison de la Santé se transforme et sa réouverture va soulever de nouvelles questions de cohabitation avec les riverains. La bataille pour le maintien de la Traverse a été gagnée très récemment, mais celle pour le 105 rue Raymond-Losserand n’est pas terminée. La jolie gare de la petite ceinture, avenue du Général-Leclerc, a été réhabilitée et la ferme Montsouris va l’être aussi.

La vie culturelle de notre arrondissement est toujours foisonnante et notre journal essaie de suivre ce mouvement dans sa diversité : cette année, les différents ciné-clubs du 14e se sont fédérés pour organiser un festival de cinéma. Notre site internet (www.lapage14.info) annonce événements et expositions qui ont lieu entre deux parutions sur papier.

Comme nous le disions dans le n°100 de La Page, il y a cinq ans « avec l’arrivée de la gauche, en mars 2001, … la démocratie locale devient un enjeu et s’incarne dans de nouvelles instances et de nouvelles pratiques : états généraux, conseils de quartier, relance du Comité d’initiative et de consultation (Cica), maison des associations. Diverses tentatives de « concertation » sur des projets d’urbanisme voient le jour. Ce qui ne veut pas dire que les habitants soient toujours écoutés.» L’exercice est difficile, comme en témoignent les moments de concertation à propos de l’aménagement de l’éco-quartier Saint-Vincent-de-Paul, ou du réaménagement de l’avenue du Général-Leclerc, entre autres.

Et La Page veut rester objective : ça n’était pas mieux avant ! Si vous avez de la curiosité,et un peu de goût pour l’écriture,. Venez rejoindre l’équipe de rédaction et témoigner des actions engagées des Quatorziens.

Amis lecteurs occasionnels ou fidèles, venez fêter les 30 de La Page le jeudi 6 décembre prochain dans la grande salle de la Maison de la vie associative et citoyenne, 22 rue Deparcieux de 18h 30 à 20h 30.

L’équip’Page